Les liens à l’international

Conscient de l’importance de s’informer et d’échanger avec les autres partis animalistes européens (Allemagne, Chypre, Espagne, Finlande, Italie, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède) et internationaux (Australie, États-Unis, Turquie), le Parti animaliste s’en est rapproché dès le départ.

Il a ainsi rejoint la dynamique initiée par le parti néerlandais Partij voor de Dieren (Parti pour les animaux) en participant aux rencontres internationales se déroulant chaque année (Belgrade en 2014, Tirana en 2015, La Haye en 2016) et réunissant les différents partis animalistes.

la_haye_201607

Le Parti animaliste s’inscrit donc dans un mouvement politique transnational qui a amorcé avec succès l’entrée de la question animale dans le champ politique.

Ainsi, le Parti pour les animaux aux Pays-Bas (Partij voor de Dieren) compte plusieurs élus au niveau national et international :

  • des députés nationaux,
  • des sénateurs,
  • des députés européens,
  • des élus locaux.

De même, le parti animaliste portugais, le Pessoas-Animais-Natureza (PAN) compte un député national.

En Australie, Animal Justice Party a également obtenu l’élection d’un sénateur.

En Espagne, Partido Animalista (PACMA) a également obtenu des scores remarqués aux dernières élections législatives de juin 2016.

Les résultats électoraux des différents partis animalistes augmentent à chaque élection, preuve de la pertinence de la question animale et de sa place croissante dans le champ politique.