Non au projet de poulailler XXL à Peyrins (Drôme) !

Ces quelques chiffres donnent le vertige :

  • 1 million de poulets par an !
  • 3 nouveaux poulaillers construits, en plus de celui déjà en activité.
  • 4 bâtiments fermés, sans accès à l’extérieur.
  • 21 poulets entassés par mètre carré.
  • 142 800 poulets élevés en même temps (3,5 fois plus important que les élevages moyens).

Les conditions de vie des poulets qui seront enfermés dans ces bâtiments sont inadmissibles ! Elles vont à l’encontre des connaissances scientifiques sur ces animaux sociaux et sensibles et des attentes des citoyens sur la question animale. Selon un sondage Ifop de 2024, 84 % des Français sont favorables à l’interdiction des élevages intensifs.

À Peyrins, joli petit village paisible de la Drôme, les riverains du lieu d’implantation de ce projet se sont par ailleurs constitués en collectif pour s’opposer à ce méga-élevage et à ses conséquences désastreuses : bilan carbone, gênes sonores et olfactives, risques sanitaires, polluants, contamination d’eau potable…

Ce projet, qui ne créera de surcroît aucun emploi, coche toutes les cases de la perpétuation d’un vieux monde dont nos concitoyens ne veulent plus.
Le commanditaire de ce méga-élevage est tristement connu pour ne pas en être à son coup d’essai : il s’agit de la marque Duc, le géant du poulet industriel.

Aujourd’hui, l’autorisation de l’extension de cet élevage industriel est entre les mains du préfet de la Drôme. Nous n’avons plus une seconde à perdre !

  1. Dès maintenant, signez la pétition pour soutenir les animaux et les riverains face à cet élevage destructeur.
  2. Le 26 avril, à 15 h, participez au rassemblement citoyen contre ce projet. (Rendez-vous devant l’Eta Champion, 990 Les Cordeliers S, 26380 Peyrins) : Voir l’événement sur Facebook
  3. Le 9 juin, pour les élections européennes, votez pour le Parti animaliste afin d’en finir définitivement avec l’élevage intensif : parti-animaliste.fr

NON AU PROJET DE POULAILLER XXL À PEYRINS (DRÔME)

Dear SpeakOut! user

Ces quelques chiffres donnent le vertige :

– 1 million de poulets par an !
– 3 nouveaux poulaillers construits, en plus de celui déjà en activité.
– 4 bâtiments fermés, sans accès à l’extérieur.
– 21 poulets entassés par mètre carré.
– 142 800 poulets élevés en même temps (3,5 fois plus important que les élevages moyens).

Les conditions de vie des poulets qui seront enfermés dans ces bâtiments sont inadmissibles ! Elles vont à l’encontre des connaissances scientifiques sur ces animaux sociaux et sensibles et des attentes des citoyens sur la question animale. Selon un sondage Ifop de 2024, 84 % des Français sont favorables à l’interdiction des élevages intensifs.

À Peyrins, joli petit village paisible de la Drôme, les riverains du lieu d’implantation de ce projet se sont par ailleurs constitués en collectif pour s’opposer à ce méga-élevage et à ses conséquences désastreuses : bilan carbone, gênes sonores et olfactives, risques sanitaires, polluants, contamination d’eau potable…

Ce projet, qui ne créera de surcroît aucun emploi, coche toutes les cases de la perpétuation d’un vieux monde dont nos concitoyens ne veulent plus.
Le commanditaire de ce méga-élevage est tristement connu pour ne pas en être à son coup d’essai : il s’agit de la marque Duc, le géant du poulet industriel.

Aujourd’hui, l’autorisation de l’extension de cet élevage industriel est entre les mains du préfet de la Drôme. Nous n’avons plus une seconde à perdre !

  1. Dès maintenant, signez la pétition pour soutenir les animaux et les riverains face à cet élevage destructeur.
  2. Le 26 avril, à 15 h, participez au rassemblement citoyen contre ce projet. (Rendez-vous devant l’Eta Champion, 990 Les Cordeliers S, 26380 Peyrins) : url
  3. Le 9 juin, pour les élections européennes, votez pour le Parti animaliste afin d’en finir définitivement avec l’élevage intensif : parti-animaliste.fr

%%votre signature%%

2183 signatures
logo-parti-animaliste-blanc

Le Parti animaliste est un parti politique monothématique et transpartisan, dédié à la cause animale. Animé par un désir de justice et de progrès, il promeut une évolution de société qui prend en compte les intérêts des animaux et qui repense la relation entre les animaux et les humains.